Haute autorité de prévention et de lutte contre la corruption et les infractions assimilées (HAPLUCIA)

Ensemble, disons non à la corruption !

Présentation

Véritable obstacle à la bonne gouvernance et au développement harmonieux des pays, la corruption est un fléau redoutable qu’il faut prévenir et réprimer. Conscient de ses conséquences sur les économies en général et sur celles des pays en développement en particulier, le Togo a ratifié les instruments internationaux sur la lutte contre la corruption. Il s’agit de la Convention des Nations Unies contre la corruption, la convention de l’Union Africaine sur la prévention et la lutte contre la corruption et le Protocole de la CEDEAO sur la lutte contre la corruption.

 

La volonté politique du gouvernement de combattre ce fléau s’est matérialisée par l’adoption de la loi n°2015-006 du 28 juillet 2015 portant création de la Haute Autorité de prévention et de lutte contre la corruption et les infractions assimilées (HAPLUCIA).


Actualités

LUTTE CONTRE LA CORRUPTION AU TOGO : LA HAPLUCIA VALIDE LES TERMES DE REFERENCE DE LA STRATEGIE NATIONALE DE PREVENTION ET DE LUTTE CONTRE LA CORRUPTION ET LES INFRACTIONS ASSIMILEES.

Installé le 05 novembre dernier, le comité multisectoriel de pilotage de l’élaboration de la stratégie nationale de prévention et de lutte contre la corruption et les infractions assimilées a démarré ses activités ce jeudi 12 novembre 2020 à Lomé par un atelier de validation des termes de référence qui devraient conduire à l’élaboration de cette stratégie nationale de prévention et de lutte contre la corruption et les infractions assimilées.

C’est le président de la Haute Autorité Monsieur Essohana Wiyao de prévention et de lutte contre la corruption et les infractions assimilées (HAPLUCIA) qui a présidé les travaux de cette rencontre.

Ces termes de référence, ont été enrichis sur le fond et la forme par les différents membres du comité de pilotage.

Les grandes lignes de ces termes de références sont entre autre : Le contexte et la justification, les objectifs visés, les résultats attendus, la méthodologie, les missions du comité de pilotage et de la planification stratégique, les compositions de ces comités, la période, le financement de l’élaboration de la stratégie nationale, le chronogramme et le budget.

Les membres du comité ont parcouru tout le document et ont fait des amendements et propositions pour son enrichissement. 

LUTTE CONTRE LA CORRUPTION AU TOGO : LA HAPLUCIA INSTALLE LE COMITE MULTISECTORIEL DE PILOTAGE DE L’ELABORATION DE LA STRATEGIE NATIONALE DE PREVENTION ET DE LUTTE CONTRE LA CORRUPTION ET LES INFRACTIONS ASSIMILEES

La Haute Autorité de prévention et de lutte contre la corruption et les infractions assimilées (HAPLUCIA) a procédé le jeudi 05 novembre 2020 à Lomé, à l’installation du comité multisectoriel de pilotage de l’élaboration de la stratégie nationale de prévention et de lutte contre la corruption et les infractions assimilées.

Cette cérémonie d’installation a été organisé par la Haute Autorité de prévention et de lutte contre la corruption et les infractions assimilées en collaboration avec le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD).

Dans son mot de bienvenue, le président de la HAPLUCIA, Monsieur Essohana Wiyao a reconnu que l’installation de ce comité marque la volonté des autorités togolaises d’ouvrer au renforcement des conditions favorables, à l’efficacité de la gouvernance publique et de à améliorer significative du climat des affaires au Togo.  Pour lui, cette rencontre s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du plan stratégique 2019-2023 de son institution qui est décliné en trois axes. Il s’agit : « du renforcement des capacités institutionnelles de la HAPLUCIA, du développement de ses capacités d’intervention et de la promotion de la coopération ».

Tout en saluant les efforts du Togo ces dernières années pour consolider son système de transparence, de redevabilité et de lutte contre la corruption, le représentant  du représentant-résident du PNUD au Togo, Mactar Fall a indiqué que « la corruption entrave les efforts  pour atteindre les objectifs de développement durable, sape la démocratie et l’état de droit, conduit à la violation des droit de l’homme, fausse les marchés, érode la qualité de vie et permet au crime organisé, au terrorisme et d’autres menaces à la sécurité humaine de prospérer. Elle contribue à l’instabilité, à la pauvreté, et est un facteur dominant conduisant les pays fragiles à l’échec de l’Etat ».

 En installant officiellement le comité multisectoriel, le directeur de cabinet du ministre des Droits de l’Homme, de la Formation à la Citoyenneté et des Relations avec les institutions de la République, porte-parole du gouvernement monsieur Djéri Adjawè a exprimé sa gratitude au PNUD pour son appui à la prévention et à la lutte contre la corruption au Togo. Il a félicité les membres du comité pour avoir accepté apporter leurs talents et expériences au service de la lutte contre ce fléau dans le pays, avant de les renvoyer à leur mission en leur souhaitant plein succès.

 Le comité aura pour mission, d’élaborer et de mettre à la disposition des acteurs de lutte, des outils indispensables, pour la bonne gouvernance économique et financière en vue de combattre ce fléau. Il s’agit entre autres pour ce comité intersectoriel, d’élaborer une stratégie de lutte contre la corruption inclusive et intégrale avec comme paradigme, le partage des valeurs éthiques, le changement de comportements et d’attitudes, l’assimilation des concepts de transparence et de reddition de comptes dans la gestion des affaires publiques. Il s’agira aussi de rédiger un plan d’action pluriannuel budgétisé et des plans d’actions sectoriels sur la prévention et la lutte contre la corruption et les infractions assimilées.

Ce comité de pilotage sera appuyé dans ses missions par un comité technique de planification stratégique, comprenant des personnes ressources issues des départements ministériels, de la HAPLUCIA, du comité exécutif du cadre de coordination et de concertation, ainsi que des consultants nationaux et internationaux.

Ce comité de pilotage, constitué d’une quarantaine de membres de l’administration publique, des organes de contrôle et de régulation, du secteur privé, de la société civile et de la HAPLUCIA aura 18 mois à compter de la date de son installation pour accomplir sa mission.


LA HAPLUCIA VALIDE SON PROJET DE PLAN DE COMMUNICATION AVEC SES PARTENAIRES

La Haute Autorité de Prévention et de lutte contre la corruption et les infractions assimilée (HAPLUCIA) a organisé le jeudi 29 octobre 2020, un atelier de validation de son projet de plan de communication.  Cet atelier s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de son plan stratégique 2019-2023 validé le 07 février 2019.

C’est le président de la Haute Autorité de prévention et de lutte contre la corruption et les infractions assimilées (HAPLUCIA) Monsieur Essohana Wiyao qui a présidé la cérémonie d’ouverture de cet atelier entouré des membres de son institution. Le Plan stratégique quinquennal 2019-2023 de la HAPLUCIA et son plan d’action prescrivent la « Promotion d’une communication interne et externe adaptée ». C’est pourquoi, en ouvrant les travaux de cet atelier, le président de la HAPLUCIA a reconnu que « l’élaboration et la mise en œuvre d’un plan de communication sont destinées d’une part, à créer une dynamique interne et une synergie au service de la double mission de la HAPLUCIA et, d’autre part, une meilleure collaboration avec les citoyens, les collaborateurs et partenaires nationaux et internationaux ».

Ont pris part à cet atelier, les membres du cadre de concertation, les organisations de la société civile, et les hommes de médias.

Les débats ont donc tourné autour du projet du plan de communication dont la présentation a été faite par Monsieur Arouna K. Lardja, membre de la HAPLUCIA et du comité de rédaction de ce plan.

Les différentes interventions des participants ont permis d’enrichir le projet du plan de communication et d’en faire un document de référence en matière de communication pour les cinq (5) prochaines années.


Plaintes et dénonciations

Par courrier postal adressée au Président de la HAPLUCIA, 16 BP 177 Lomé-Togo ;
En se rendant au siège sis à Lomé, Boulevard Jean Paul II prolongé en face du Stade de Kégué ;
Par téléphone aux numéros suivants : + 228 22 61 20 13 / + 228 22 61 20 15 ;
Par messagerie électronique à l’adresse haplucia2015@gmail.com ;
Sur le site web de la Haute Autorité : haplucia-togo.org

Agenda

Evènements

Localisez-nous