Haute autorité de prévention et de lutte contre la corruption et les infractions assimilées (HAPLUCIA)

Ensemble, disons non à la corruption !

Présentation

Véritable obstacle à la bonne gouvernance et au développement harmonieux des pays, la corruption est un fléau redoutable qu’il faut prévenir et réprimer. Conscient de ses conséquences sur les économies en général et sur celles des pays en développement en particulier, le Togo a ratifié les instruments internationaux sur la lutte contre la corruption. Il s’agit de la Convention des Nations Unies contre la corruption, la convention de l’Union Africaine sur la prévention et la lutte contre la corruption et le Protocole de la CEDEAO sur la lutte contre la corruption.

 

La volonté politique du gouvernement de combattre ce fléau s’est matérialisée par l’adoption de la loi n°2015-006 du 28 juillet 2015 portant création de la Haute Autorité de prévention et de lutte contre la corruption et les infractions assimilées (HAPLUCIA).


Actualités

CELEBRATION DE LA 17ème JOURNEE INTERNATIONALE DE LUTTE CONTRE LA CORRUPTION : UNE CONFERENCE DEBAT POUR MARQUER L’EVENEMENT

La Haute Autorité de prévention et de lutte contre la corruption et les infractions assimilées (HAPLUCIA) a célébré ce 09 décembre 2020 à Lomé, la 17ème édition de la journée internationale de lutte contre la corruption.  Cette journée a été marquée par une conférence-débat qui a vu la participation des organes de contrôle et de régulation et les acteurs de la société civile.

Deux interventions ont marqué la cérémonie d’ouverture de cet évènement :

L’allocution du président de la HAPLUCIA, Essohana Wiyao, et le discours d’ouverture du représentant du Ministre des droits de l’homme.

Dans son mot de bienvenu, le président de la HAPLUCIA, Wiyao Essohana a fait l’historique de la journée internationale de lutte contre la corruption, le bilan de la HAPLUCIA et les perspectives. Il a indiqué que la stratégie de lutte contre la corruption est bien implantée au Togo et elle a besoin d’être renforcée. Pour le président de l’institution en charge de lutte contre la corruption au Togo, le fléau de la corruption a impacté négativement l’Afrique dans le contexte de la COVID-19. Pour lui, il est inacceptable que la lutte contre COVID-19 puisse offrir aux prédateurs des deniers publics de nouvelles possibilités d’exploiter la faiblesse des systèmes de contrôle et le manque de transparence pour détourner des fonds destinés aux populations au moment où elles en ont le plus besoin. Le thème choisi cette année prend en compte la problématique de la lutte contre la corruption dans la gestion de la crise sanitaire. Et pour le président de la HAPLUCIA, « cela nécessite l’implication des organes de contrôle et de lutte contre la corruption, un meilleur contrôle des programmes d’aide d’urgence, des marchés publics plus ouverts et transparents et une meilleure conformité anti-corruption par le secteur privé ».

C’est le chef division des relations avec les institutions administrative et consultatives du ministère des droits de l’homme, chargé de la formation à la citoyenneté Monsieur Dossavi Anku qui a, au nom du Ministre des droits de l’homme, présidé la cérémonie d’ouverture de cette rencontre.

Tout en saluant la HAPLUCIA et l’ensemble des organes de contrôle et de régulation pour leur mobilisation au côté du gouvernement, il a relevé les conséquences de la corruption en ces termes : « la corruption est un frein au développement socio-économique, à la démocratie et à la cohésion sociale des nations. Elle constitue un facteur dissuasif aux investisseurs étrangers et met en p   éril la paix et la sécurité des Etats ». Parlant du thème de l’année intitulé, Rétablir avec Intégrité, le représentant du Ministre des Droits de l’Homme a reconnu la pertinence de ce thème et a invité les participants et l’ensemble des togolais à plus d’intégrité dans la gestion des affaires de l’Etat.

L’Animateur de la conférence-débat, Docteur Fabrice Ebeh, directeur exécutif de l’ANCE-Togo, est revenu sur les enjeux du thème de l’année et les principaux sujets évoqués qui sont, entre autre : Les recommandations de l’ONUDC (Directives pour la gestion transparente des fonds COVID-19), les mesures de gestion de la riposte à la COVID-19 au Togo et les bonnes pratiques de gestion des fonds COVID-19 en Afrique. L’orateur a également fait cas des mesures juridiques, institutionnelles, sociales, sanitaires et économiques ainsi que de soutien au secteur agricole pour une lutte efficace contre la corruption tout en permettant aux services publics d’être plus ouverts et transparents.

 Selon Dr. Fabrice Ebeh il faudrait prendre des critères clairs, objectifs et transparents pour la qualification des destinataires et bénéficiaires des fonds de soutien à la covid-19, ouvrir des canaux clairs de communication et de diffusion pour améliorer la sensibilisation et la compréhension chez les bénéficiaires pour intégrer la gestion des crises sanitaires dans les systèmes nationaux de planification.

Rappelons que la journée internationale de lutte contre la corruption est célébrée le 09 décembre de chaque année et a pour objectif de sensibiliser la communauté internationale sur le fléau.

 C’est également l’occasion de faire connaitre le rôle de la Convention onusienne signée par 114 pays dont le Togo du 09 au 11 décembre 2003 à Mérida au Mexique en matière de lutte et de prévention contre la corruption.


LUTTE CONTRE LA CORRUPTION AU TOGO : LA HAPLUCIA, EN CAMPAGNE DE SENSIBILISATION ET DE DISSEMINATION DU RAPPORT DE L’ETUDE SUR LA PERCEPTION ET LE COUT DE LA CORRUPTION AU TOGO

La Haute Autorité de prévention et de lutte contre la corruption et les infractions assimilées (HAPLUCIA) a effectué du 23 au 27 novembre 2020 une tournée nationale de sensibilisation et de dissémination du rapport de l’étude sur la perception et le coût de la corruption au Togo. La tournée a démarré avec l’étape de la région des Savanes et plus précisément à Dapaong et s’est poursuivie dans la Kozah, Tchaoudjo, Ogou, et Zio.

CEREMONIE D’OUVERTURE :

 Les cérémonies d’ouverture ont été marquées par: Les allocutions de circonstance du président de la HAPLUCIA Monsieur Essohana Wiyao et les discours d’ouverture des Préfets des différentes préfectures parcourues (Tone, Kozah, Tchaoudjo, Ogou et Zio).

Dans ses différentes interventions, le président de la HAPLUCIA a remercié les Préfets pour leur implication personnelle dans l’organisation de ces ateliers et les participants qui ont répondu nombreux aux ateliers de la HAPLUCIA.

Parlant du contexte de la tournée de la HAPLUCIA, Monsieur Essohana Wiyao a indiqué que cette tournée a pour objet, de partager avec les différentes couches sociales, les résultats de l’enquête sur le coût et la perception de la corruption au Togo que l’Institut national de la Statistique et des Etudes économiques et Démographiques (INSEED) a réalisé en collaboration avec son institution.

Il est revenu sur l’activité principale de la HAPLUCIA qui est la campagne nationale de sensibilisation placée sous le thème « participation citoyenne à la lutte contre la corruption et les infractions assimilées ». Une campagne lancée par le Premier Ministre représentant Son Excellence Monsieur le Président de la République le 13 septembre 2018. Cette campagne qui a déjà eu lieu dans les régions Maritime et Kara, ne s’était pas encore déroulée dans les régions des Savanes, Centrale, et des Plateaux. « Cependant, afin de rattraper un tant soit peu le temps que nous avons perdu à cause de la pandémie dite COVID-19, nous avons décidé de coupler cette activité par une sensibilisation.  Si Dieu le permet, nous reviendrons au cours de l’année prochaine pour couvrir les autres régions du pays », a laissé entendre le président de la HAPLUCIA Essohana Wiyao.

Le rapport d’étude sur la perception et le coût de la corruption au Togo servira de première pierre pour l’élaboration de la stratégie nationale de prévention et de lutte contre la corruption et les infractions assimilées

Dans leur discours d’ouverture des travaux, les Préfets ont tour à tour remercié le président de la HAPLUCIA et sa délégation et se sont réjoui du choix porté sur leur préfecture pour la tournée de sensibilisation et de dissémination du rapport de l’étude sur la perception et le coût de la corruption au Togo.

 En relevant les conséquences désastreuses de la corruption dans plusieurs domaines, les Préfets ont énuméré les efforts du Togo en matière de la lutte contre la corruption. Ils ont félicité le Chef de l’Etat Togolais Son Excellence Monsieur Faure Gnassingbé grâce à qui le Togo a ratifié plusieurs conventions internationales et engagé de nombreuses réformes sur le plan national.

LES COMMUNICATIONS

Les communications relatives à ces différents ateliers sont entre autre :

La présentation de la HAPLUCIA par Monsieur Arouna Lardja, membre de la HAPLUCIA, les résultats sur la perception et le coût de la corruption au Togo présenté par Monsieur Djato Souleymane, directeur des Etudes et de la planification et une présentation sur les actes de répression contenus dans le nouveau code pénal, de Monsieur Essohana Wiyao, président de la HAPLUCIA.

Les débats ont donc tourné autour de ces différentes thématiques. Les participants ont cherché à connaître les manifestations du phénomène de la corruption, les missions de la HAPLUCIA et les enjeux du rapport de l’étude sur la perception et le coût de la corruption au Togo.

Soulignons qu’à Dapaong, Sokodé, et Atakpamé, il s’est agi des ateliers de sensibilisation contre la corruption et de la dissémination du rapport de l’étude sur la perception et le coût de la corruption au Togo tant dis que dans les autres régions (région de la Kara et Maritime), les ateliers ont été consacrés uniquement qu’à la dissémination du rapport de l’étude sur la perception et le coût de la corruption au Togo.

CEREMONIE DE CLOTURE

Partout dans les régions, le président de la HAPLUCIA a remercié les autorités locales pour leur collaboration et leur implication dans l’organisation de ces ateliers. Aux participants, le président Essohana Wiyao s’est réjoui de leur mobilisation et les a exhortés à œuvrer dans le sens de la lutte contre la corruption afin de rendre notre pays propre et attrayant aux investisseurs pour le développement du pays. Quant aux autorités locales, elles ont encouragé leurs différentes populations à relayer les enseignements reçus au cour de ces rencontres dans leurs différents services afin qu’ensemble nous œuvrions à la promotion de la bonne gouvernance et au développement du Togo. 

LUTTE CONTRE LA CORRUPTION AU TOGO : LA HAPLUCIA VALIDE LES TERMES DE REFERENCE DE LA STRATEGIE NATIONALE DE PREVENTION ET DE LUTTE CONTRE LA CORRUPTION ET LES INFRACTIONS ASSIMILEES.

Installé le 05 novembre dernier, le comité multisectoriel de pilotage de l’élaboration de la stratégie nationale de prévention et de lutte contre la corruption et les infractions assimilées a démarré ses activités ce jeudi 12 novembre 2020 à Lomé par un atelier de validation des termes de référence qui devraient conduire à l’élaboration de cette stratégie nationale de prévention et de lutte contre la corruption et les infractions assimilées.

C’est le président de la Haute Autorité Monsieur Essohana Wiyao de prévention et de lutte contre la corruption et les infractions assimilées (HAPLUCIA) qui a présidé les travaux de cette rencontre.

Ces termes de référence, ont été enrichis sur le fond et la forme par les différents membres du comité de pilotage.

Les grandes lignes de ces termes de références sont entre autre : Le contexte et la justification, les objectifs visés, les résultats attendus, la méthodologie, les missions du comité de pilotage et de la planification stratégique, les compositions de ces comités, la période, le financement de l’élaboration de la stratégie nationale, le chronogramme et le budget.

Les membres du comité ont parcouru tout le document et ont fait des amendements et propositions pour son enrichissement. 

Plaintes et dénonciations

Par courrier postal adressée au Président de la HAPLUCIA, 16 BP 177 Lomé-Togo ;
En se rendant au siège sis à Lomé, Boulevard Jean Paul II prolongé en face du Stade de Kégué ;
Par téléphone aux numéros suivants : + 228 22 61 20 13 / + 228 22 61 20 15 ;
Par messagerie électronique à l’adresse haplucia2015@gmail.com ;
Sur le site web de la Haute Autorité : haplucia-togo.org

Agenda

Evènements

Localisez-nous