Haute autorité de prévention et de lutte contre la corruption et les infractions assimilées (HAPLUCIA)

Activités

Evènements

LUTTE CONTRE LA CORRUPTION AU TOGO : LA HAPLUCIA EN TOURNEE DE SENSIBILISATION DANS LES PREFECTURES DE TCHAMBA, SOTOUBOUA, ET BLITTA.

La Haute Autorité de prévention et de lutte contre la corruption et les infractions assimilées (HAPLUCIA), a effectué du 25 au 28 mai 2021, une tournée de sensibilisation contre la corruption et les infractions assimilées dans les préfectures de Tchamba, Sotouboua, et Blitta dans la Région centrale.

Cette tournée s’inscrit dans le cadre de la campagne nationale de sensibilisation contre la corruption et les infractions assimilées.

Lancée le 13 septembre 2018 par le Premier Ministre d’alors, représentant le Chef de l’Etat, cette campagne est placée sous le thème : « Participation citoyenne à la lutte contre la corruption et les infractions assimilées »,

La tournée de la HAPLUCIA dans la région centrale a démarré avec l’atelier de Tchamba le mercredi 26 mai 2021.

Cérémonie d’ouverture.

Dans son mot de circonstance, le Président de la HAPLUCIA, Essohana, WIYAO a fait l’historique de cette campagne nationale de sensibilisation contre la corruption et les infractions assimilées, et a invité les différentes couches socio-professionnelles et les acteurs locaux de développement de la Préfecture de Tchamba, à se mobiliser pour lutter contre ce fléau et, le bouter hors du pays pour le développement du Togo.  

Il a laissé entendre, que cette campagne nationale de sensibilisation a pour objectif, d’impliquer tous les citoyens dans la lutte contre la corruption afin d’inaugurer une ère de tolérance zéro en matière de lutte contre la corruption au Togo.

 -Après avoir retracé l’historique de cette campagne de sensibilisation qui a connu une pause à cause de la pandémie dite COVID-19, il a salué les efforts du Chef de l’Etat et du gouvernement en matière de lutte contre cette pandémie. Des efforts qui ont permis de relancer les tournées de sensibilisation en mars dernier avec l’étape de la Région des plateaux.

En remerciant les populations de Tchamba qui ont effectué le déplacement au Centre des spectacles et de loisirs de la localité pour prendre part à cet atelier, le Président de la HAPLUCIA a émis le vœu que cet atelier de sensibilisation soit le point de départ de l’implication des populations de la préfecture de Tchamba dans la lutte contre le phénomène de la corruption dans notre pays.  

« Nous ambitionnons ainsi d’arrimer la lutte contre le fléau de la corruption au Togo sur des standards internationaux tels qu’ils sont contenus dans les instruments juridiques que notre pays a signés et ratifiés, à savoir le Protocole de la CEDEAO, la Convention de l’Union Africaine et celle des Nations Unies sur la lutte contre la corruption », a déclaré le Président de la HAPLUCIA.

Présidant la cérémonie d’ouverture des travaux, le Préfet de Tchamba Issaka Kayaba Languebande a remercié le Président de la HAPLUCIA pour le choix porté sur la Préfecture de Tchamba pour démarrer cette tournée dans la Région centrale.

 Il a également rendu un hommage au gouvernement pour tous les efforts réalisés en matière de la bonne gouvernance au Togo, sous l’impulsion du Chef de l’Etat.

Parlant des grands chantiers en cours de son Institution, le Président de la HAPLUCIA, a fait cas de la stratégie nationale de prévention et de lutte contre la corruption et les infractions assimilées, et des curricula d’enseignement sur la lutte contre la corruption et les infractions assimilées en cours d’élaboration.

Il a par ailleurs exhorté les populations de Tchamba à apporter leur contribution le moment venu pour la réussite de ces chantiers.

Pour Monsieur Issaka Kayaba Languebande, Préfet de Tchamba, « La création de la Haute Autorité de prévention et de lutte contre la corruption et les infractions assimilées (HAPLUCIA) par la loi n°2015-006 du 28 juillet 2015 traduit bien la volonté politique incarnée par le Chef de l’Etat de passer à une étape supérieure dans le combat contre le phénomène cancéreux de la corruption ».

Les participants à cet atelier ont suivi trois (3) communications à savoir :

-La présentation de la HAPLUCIA ;

-Les causes, les manifestations, conséquences et le rôle de la société civile dans la lutte contre la corruption ; et

-La présentation de l’extrait du nouveau code pénal du 24 novembre 2015 sur les répressions des actes de corruptions et des actes de corruption et d’infractions assimilées.

C’est autour de ces différents sujets que les débats se sont déroulés et les participants à cet atelier ont saisi l’occasion pour comprendre les missions assignées à la HAPLUCIA et le rôle qu’ils devraient jouer en tant que citoyens pour contribuer à la lutte contre ce phénomène qui fait du mal à l’économie nationale.  

Le même atelier s’est déroulé dans les Préfectures de Sotouboua et de Blitta.

 La HAPLUCIA est annoncée dans la Région des Savanes en juillet prochain.


LA HAPLUCIA : DEBUT DE L’ELABORATION DE LA STRATEGIE NATIONALE DE PREVENTION ET DE LUTTE CONTRE LA CORRUPTION ET LES INFRACTIONS ASSIMILEES

La Haute Autorité de prévention et de lutte contre la corruption et les infractions assimilées (HAPLUCIA) a lancé officiellement ce vendredi 21 mai 2021, l’élaboration de la stratégie nationale de prévention et de lutte contre la corruption et les infractions assimilées (SNPLCIA) pour l’horizon 2022-2026. Cette stratégie nationale de prévention et de lutte contre la corruption et les infractions assimilées, s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du plan stratégique de la HAPLUCIA qui couvre la période 2019-2023.

C’est le Ministre des droits de l’Homme, de la Formation à la citoyenneté et des Relations avec les Instituions de la République, Porte-parole Gouvernement, Monsieur Christian TRIMUA, qui a représenté Madame le Premier Ministre à cette rencontre.

Cérémonie d’ouverture

Deux interventions ont marqué la cérémonie d’ouverture : Le mot de bienvenue du président de la HAPLUCIA Essohana WIYAO, et l’allocution de circonstance du représentant résident adjoint du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) au Togo, Mactar Fall.

Dans son mot de bienvenue, le président de la Haute Autorité de prévention et de lutte contre la corruption et les infractions assimilées (HAPLUCIA), a tout d’abord exprimé sa reconnaissance au plus hautes autorités du pays qui accompagnent quotidiennement son institution dans la réalisation de ses objectifs.  Pour le président de la HAPLUCIA, la présence du représentant du gouvernement à cette cérémonie, en l’occurrence le Ministre Trimua « est une parfaite illustration du portage politique de haut niveau de la lutte contre la corruption dans notre pays, condition sine qua none de la réussite de la noble mais délicate mission qui nous a été confiée ».

L’élaboration de la stratégie nationale de prévention et de lutte contre la corruption et les infractions assimilées trouve son fondement dans le rapport d’enquête sur la perception et le coût de la corruption au Togo, réalisée conjointement par la HAPLUCIA et l’Institut national de la statistique et des études économiques et démographiques (INSEED).

Le Président de la HAPLUCIA s’est aussi félicité de « l’engagement du Chef de l’Etat et du Gouvernement à relever les défis majeurs à la bonne gouvernance et au développement de notre pays, notamment leur engagement à contenir, à maitriser et à réduire de façon significative la corruption et les infractions assimilées à tous les niveaux ».

Dans son allocution, le Représentant Résident adjoint du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), a également félicité au nom du PNUD le Togo, qui est en train de prendre une fois de plus une action décisive pour la disponibilité de moyens de lutte contre la corruption à tous les niveaux. Il a par ailleurs rappelé, le rôle déterminant de la HAPLUCIA et toutes la responsabilité qui lui incombe en termes de Suivi-évaluation de la mise en œuvre de cette stratégie nationale qui sera élaboré.

  Le PNUD souhaite, qu’après l’élaboration de la SNPLCIA, la HAPLUCIA « fasse, non seulement mesurer périodiquement les progrès enregistrés et le degré d’atteinte des objectifs qui y sont fixés, mais aussi procéder à l’identification des obstacles et s’atteler à les surmonter ».

Le PNUD s’est dit disponible à accompagner le gouvernement dans le renforcement de la gouvernance publique, au cœur duquel se trouve la lutte anti-corruption.

La deuxième partie de cette cérémonie a été marqué par la présentation de la note méthodologique et les outils de collectes et d’analyses des données. Une présentation faite par le consultant international Monsieur Sada Ly Cissé, chef de mission.

 Cette présentation a été une occasion pour l’ensemble des acteurs impliqués dans la lutte contre la corruption, d’être au même niveau d’information et de se faire surtout une idée de la méthode qui sera utilisée pour la rédaction du document et la collecte des données et d’analyse.   

C’est le Ministre des droits de l’Homme, de la Formation à la Citoyenneté et des Relations avec les Institutions de la République, Porte-Parole du Gouvernement, Monsieur Christian Trimua qui a, au nom de Madame le premier Ministre, procédé au lancement officiel de la SNPLCIA.

 Dans son discours de circonstance, le Représentant de la cheffe du gouvernement, a félicité tous les acteurs engagés dans la lutte contre la corruption qui ont répondu massivement à cette cérémonie. Pour le Ministre Trimua, « leur présence à cette cérémonie est un signe de leur engagement citoyen dans le combat commun contre les obstacles qui se dressent sur la route de l’émergence économique de notre pays, y compris le fléau de la corruption ».

Il a rendu hommage au Chef de l’Etat le Président Faure Gnassingbé, qui a eu l’idée ingénieuse de mettre en place la HAPLUCIA en juillet 2015 et pour toutes les réformes courageuses entreprises par notre pays depuis plus d’une décennie notamment dans les domaines des finances publiques, des marchés publics, du climat des affaires, de la lutte contre la criminalité sous toutes ses formes.  Il s’est aussi réjoui de la reconnaissance internationale des multiples réformes et efforts réalisés par le Togo.

 Parlant du plan national de développement (PND) le Ministre Timua a rappelé que ce plan prescrit le renforcement du contrôle et de la lutte contre la corruption.  Il a profité de cette occasion pour saluer aussi  « l’adhésion de la HAPLUCIA à la vision du Chef de l’Etat et  les initiatives prises par l’Institution pour la concrétiser dont l’adoption de son plan stratégique quinquennal 2019-2023, et son engagement à disposer d’une stratégie nationale de prévention et de lutte contre la corruption et les infractions assimilées, sur la base de l’approche impliquant tous les principaux acteurs de développement de notre pays dans un  Comité de pilotage de l’élaboration de la stratégie nationale en projet »

L’élaboration de la SNPLCIA vise à mettre à la disposition des décideurs et des acteurs engagés pour la bonne gouvernance économique et financière de notre pays, les outils ci-après :

-une stratégie nationale de lutte contre la corruption inclusive et intégrale avec comme paradigme le partage de valeurs éthiques, le changement de comportement et d’attitudes, l’assimilation de concepts de transparence et de reddition de comptes dans la gestion des affaires publiques ;

-un plan d’action pluriannuel budgétisé et des plans d’actions sectoriels sur la prévention et la lutte contre la corruption et les infractions assimilées.

Soulignons que l’objectif global de cette stratégie nationale est la transformation structurelle de l’économie togolaise en vue d’une croissance forte, durable, résiliente, inclusive, créatrice d’emplois et induisant l’amélioration du bien-être social de tous les citoyens.  

L’élaboration de la SNPLCIA est prévue pour 18 mois.


LA HAPLUCIA ORGANISE UNE CEREMONIE DE DEPART A LA RETRAITE EN HONNEUR DE DEUX DE SES AGENTS

Deux agents de la Haute Autorité de prévention et de lutte contre la corruption et les infractions assimilées (HAPLUCIA), admis à la retraite, ont été honorés ce mercredi 31 janvier 2021, au cours d’une cérémonie présidée par le président de la HAPLUCIA, entouré de ses collègues et de l’ensemble du personnel. Il s’agit de Monsieur DEDJEH Kodjovi Gamely, administrateur civil, chef de la division des ressources humaines, et de Madame BALOUKI Matchadom Awo Naka, épouse ATIBLE, cheffe du secrétariat administratif de la HAPLUCIA. Tous deux sont désormais appelés à faire valoir leur droit à une pension de retraite. Cette cérémonie de départ à la retraite a été l’occasion de rappeler le parcours exemplaire de ces désormais retraités.

S’exprimant au nom du personnel de la HAPLUCIA, le Secrétaire Permanent pi. Monsieur Kondabalo KAI a tout d’abord rendu grâce à Dieu pour leur carrière professionnelle avant de saluer les valeurs professionnelles dont ces agents ont fait preuve au cours de leur carrière à la HAPLUCIA. « Tout le personnel de la HAPLUCIA voudrait par ma voix vous rendre hommage pour le travail abattu et pour votre grande contribution aux progrès réalisés par la Haute Autorité », a laissé entendre Kondobalo KAI, Secrétaire Permanent pi. qui a terminé ses propos en souhaitant, au nom de l’ensemble du personnel, une bonne vie de retraite aux deux agents.

Au nom des membres de la HAPLUCIA et du personnel, le président de la HAPLUCIA Monsieur Essohana WIYAO, a rendu aussi un vibrant hommage à ces agents talentueux qui se sont donnés corps et âme au quotidien à l’exécution de leurs tâches. Il a salué l’engagement et le dévouement de ces collaborateurs durant leur temps de carrière au sein de la HAPLUCIA.

Transmettant les chaleureuses félicitations des membres de la HAPLUCIA, Monsieur Essohana WIYAO, n’a pas manqué de saluer leurs qualités professionnelles respectives. Il s’agit entre autres de l’écoute mutuelle, le partage, la solidarité et leurs capacités à faire avancer l’administration publique. Il a terminé ses propos, en leur souhaitant une retraite active dans la bonne santé et dans la paix.

Les désormais retraités quant à eux n’ont pas caché leur joie. Ils ont également saisi l’occasion pour exprimer leur reconnaissance et gratitude au président de la HAPLUCIA, aux membres et à l’ensemble du personnel pour cette cérémonie de reconnaissance et d’hommage à leur endroit.

Pour eux, cette distinction témoigne de la reconnaissance des sacrifices et efforts consentis, bien sûr avec l’ensemble du personnel, pour soutenir la vision de l’Administration publique en générale et celle de la HAPLUCIA en particulier.

Par ailleurs, les agents retraités se sont réjouis de cette marque de reconnaissance et ont exprimé leur gratitude au président de la HAPLUCIA et à tout son entourage pour le sens de collaboration, de l’exemplarité et de l’attention dont ils ont bénéficié durant leur carrière.

La remise symbolique des cadeaux a mis fin à cette cérémonie.


LUTTE CONTRE LA CORRUPTION AU TOGO : LA HAPLUCIA RELANCE SA CAMPAGNE DE SENSIBILISATION PAR LA REGION DES PLATEAUX

La Haute Autorité de prévention et de lutte contre la corruption et les infractions assimilées (HAPLUCIA), a repris sa campagne nationale de lutte contre la corruption et les infractions assimilées le mardi 09 mars 2021 par l’étape du Grand Kloto.

 Placée sous le thème « participation citoyenne à la lutte contre la corruption et aux infractions assimilées », cette campagne lancée le 13 septembre 2018 par le Premier Ministre a été mise en veilleuse en 2020 à cause de la pandémie à Corona virus.

C’est à Kpalimé, Chef-lieu de la Préfecture de Kloto que le premier atelier de la tournée de la HAPLUCIA dans la région des plateaux s’est déroulée le mardi 09 mars 2021.

Cérémonie d’ouverture.

Dans son mot de circonstance, le président de la HAPLUCIA, WIYAO Essohana, a fait l’historique de cette campagne nationale de sensibilisation contre la corruption et les infractions assimilées, et a invité les différentes couches socio-professionnelles et les acteurs locaux de développement de la Préfecture de Kloto, à se mobiliser pour lutter contre ce fléau, le bouter hors du pays pour le développement du Togo.  

« Nous ambitionnons ainsi d’arrimer la lutte contre le fléau de la corruption au Togo sur des standards internationaux tels qu’ils sont contenus dans les instruments juridiques que notre pays a signés et ratifiés, à savoir le Protocole de la CEDEAO, la Convention de l’Union Africaine et celle des Nations Unies sur la lutte contre la corruption », a laissé entendre le président de la HAPLUCIA.

Présidant la cérémonie d’ouverture, le Secrétaire général de la Préfecture de Kloto Sogoyou Bèkèyi (représentant le préfet) a remercié le président de la HAPLUCIA pour le choix porté sur la Préfecture de Kloto pour démarrer la tournée dans la région des plateaux. Il a également rendu un hommage au gouvernement pour tous les efforts réalisés en matière de la bonne gouvernance au Togo, sous l’impulsion du Chef de l’Etat.

Pour Monsieur Sogoyou Bèkèyi, « La création de la Haute Autorité de prévention et de lutte contre la corruption et les infractions assimilées (HAPLUCIA) par la loi n°2015-006 du 28 juillet 2015 traduit bien la volonté politique incarnée par le Chef de l’Etat de passer à une étape supérieure dans le combat contre le phénomène cancéreux de la corruption ».

Les participants à cet atelier ont suivi 4 communications à savoir :

La présentation de la HAPLUCIA, les causes, les manifestations, conséquences et rôle de la société civile dans la lutte contre la corruption, la présentation des résultats de l’enquête sur la perception et le coût de la corruption au Togo et la répression des actes de corruption et des infractions assimilées dans le nouveau code pénal du 24 novembre 2015.

C’est autour de ces différents sujets que les débats se sont déroulés et les participants à cet atelier ont saisi l’occasion pour comprendre les missions assignées à la HAPLUCIA et le rôle que, eux en tant que citoyens devrait jouer pour contribuer à la lutte contre ce phénomène qui fait du mal à l’économie nationale.

Soulignons que 11 Préfectures seront couvertes pour le compte des régions des plateaux à savoir : Les Préfectures de Kloto, Kpelé, Agou, Danyi, Haho, Tohoun, Badou, Amlamé, Kougnohou, Anié, et Elavagnon.


CELEBRATION DE LA 17ème JOURNEE INTERNATIONALE DE LUTTE CONTRE LA CORRUPTION : UNE CONFERENCE DEBAT POUR MARQUER L’EVENEMENT

La Haute Autorité de prévention et de lutte contre la corruption et les infractions assimilées (HAPLUCIA) a célébré ce 09 décembre 2020 à Lomé, la 17ème édition de la journée internationale de lutte contre la corruption.  Cette journée a été marquée par une conférence-débat qui a vu la participation des organes de contrôle et de régulation et les acteurs de la société civile.

Deux interventions ont marqué la cérémonie d’ouverture de cet évènement :

L’allocution du président de la HAPLUCIA, Essohana Wiyao, et le discours d’ouverture du représentant du Ministre des droits de l’homme.

Dans son mot de bienvenu, le président de la HAPLUCIA, Wiyao Essohana a fait l’historique de la journée internationale de lutte contre la corruption, le bilan de la HAPLUCIA et les perspectives. Il a indiqué que la stratégie de lutte contre la corruption est bien implantée au Togo et elle a besoin d’être renforcée. Pour le président de l’institution en charge de lutte contre la corruption au Togo, le fléau de la corruption a impacté négativement l’Afrique dans le contexte de la COVID-19. Pour lui, il est inacceptable que la lutte contre COVID-19 puisse offrir aux prédateurs des deniers publics de nouvelles possibilités d’exploiter la faiblesse des systèmes de contrôle et le manque de transparence pour détourner des fonds destinés aux populations au moment où elles en ont le plus besoin. Le thème choisi cette année prend en compte la problématique de la lutte contre la corruption dans la gestion de la crise sanitaire. Et pour le président de la HAPLUCIA, « cela nécessite l’implication des organes de contrôle et de lutte contre la corruption, un meilleur contrôle des programmes d’aide d’urgence, des marchés publics plus ouverts et transparents et une meilleure conformité anti-corruption par le secteur privé ».

C’est le chef division des relations avec les institutions administrative et consultatives du ministère des droits de l’homme, chargé de la formation à la citoyenneté Monsieur Dossavi Anku qui a, au nom du Ministre des droits de l’homme, présidé la cérémonie d’ouverture de cette rencontre.

Tout en saluant la HAPLUCIA et l’ensemble des organes de contrôle et de régulation pour leur mobilisation au côté du gouvernement, il a relevé les conséquences de la corruption en ces termes : « la corruption est un frein au développement socio-économique, à la démocratie et à la cohésion sociale des nations. Elle constitue un facteur dissuasif aux investisseurs étrangers et met en p   éril la paix et la sécurité des Etats ». Parlant du thème de l’année intitulé, Rétablir avec Intégrité, le représentant du Ministre des Droits de l’Homme a reconnu la pertinence de ce thème et a invité les participants et l’ensemble des togolais à plus d’intégrité dans la gestion des affaires de l’Etat.

L’Animateur de la conférence-débat, Docteur Fabrice Ebeh, directeur exécutif de l’ANCE-Togo, est revenu sur les enjeux du thème de l’année et les principaux sujets évoqués qui sont, entre autre : Les recommandations de l’ONUDC (Directives pour la gestion transparente des fonds COVID-19), les mesures de gestion de la riposte à la COVID-19 au Togo et les bonnes pratiques de gestion des fonds COVID-19 en Afrique. L’orateur a également fait cas des mesures juridiques, institutionnelles, sociales, sanitaires et économiques ainsi que de soutien au secteur agricole pour une lutte efficace contre la corruption tout en permettant aux services publics d’être plus ouverts et transparents.

 Selon Dr. Fabrice Ebeh il faudrait prendre des critères clairs, objectifs et transparents pour la qualification des destinataires et bénéficiaires des fonds de soutien à la covid-19, ouvrir des canaux clairs de communication et de diffusion pour améliorer la sensibilisation et la compréhension chez les bénéficiaires pour intégrer la gestion des crises sanitaires dans les systèmes nationaux de planification.

Rappelons que la journée internationale de lutte contre la corruption est célébrée le 09 décembre de chaque année et a pour objectif de sensibiliser la communauté internationale sur le fléau.

 C’est également l’occasion de faire connaitre le rôle de la Convention onusienne signée par 114 pays dont le Togo du 09 au 11 décembre 2003 à Mérida au Mexique en matière de lutte et de prévention contre la corruption.


Conférences

Projets

 

Les projets prioritaires de la HAPLUCIA sont nombreux et variés. Entre autres :  

 

  • Elaboration d’un plan stratégique national de prévention et de lutte contre la corruption et les infractions assimilées ;
  • Adoption d’une politique de formation des agents de l’administration publique et du secteur privé ;
  • Plaidoyer pour l’effectivité de la disposition du décret n°2011-178/PR du 7 décembre 2011 fixant les principes généraux d’organisation des départements ministériels, relative à la nomination d’un inspecteur des services dans chaque ministère ;
  • Plaidoyer pour l’affichage des tarifications des prestations de services dans l’administration publique ;
  • Promotion d’un système de gouvernance qui prévient les conflits d’intérêts, l’enrichissement illicite, les détournements de biens publics, les trafics d’influence, la concussion, bref tout acte de corruption et des infractions assimilées ;
  • Elaboration et adoption d’une loi préventive de lutte contre la corruption et les infractions assimilées ;
  • Elaboration d’un code de bonne conduite de la fonction publique pour rendre effectif le système national d’intégrité ;